28 février 2020

Le mot du Président

EDITORIAL JANVIER 2020

L’année 2019 vient de s’achever. C’est l’occasion que je saisis pour dresser un rapide bilan.

2019 a été une bonne année, une bonne cuvée comme diraient nos vignerons.

Une bonne année pour la qualité des conférences, le choix des films et des pièces de théâtre, la sélection des concerts de musique et des itinéraires des escapades, l’enseignement de l’hébreu au sein de nos cinq classes d’oulpan parlé, ou de la transmission des enseignements de nos Maîtres , renouveau de la pensée juive d’expression française, ou tout simplement des cours de Thora que nous vous avons proposés.

Une bonne année aussi pour notre programme de solidarité.

Les collectes réalisées, auprès de vous, à Pessah et à Tichri, nous ont permis, grâce aussi aux coopérations avec ADIR, QUALITA ,la Fondation ADEMAS , le Centre Communautaire de Paris et la VILLE d’ASHDOD, d’assister plus de cent vingt familles francophones.

Notre Caisse de secours d’urgence a été alimentée par vos dons et a permis de secourir plusieurs dizaines de familles en détresse.

Pour 2020, les préoccupations ne manquent pas.

Le rapport annuel sur la pauvreté établi par le ministère de la Protection sociale et la Caisse d’Assurance Nationale montre une fois de plus que

1 810 500 personnes sont considérées comme pauvres et vivent en dessous du seuil national de pauvreté.

Les familles francophones ne sont pas épargnées. Les retraités, notamment ceux qui perçoivent une petite retraite, sont pris en étau entre le coût de la vie qui augmente régulièrement en Israël et la baisse chronique de l’Euro. Oui, nous sommes préoccupés. C’est pourquoi nous allons proposer à nos partenaires de revoir notre politique tarifaire. Nous avons déjà commencé avec le cinéma. Pour les adhérents, le prix a été réduit de 35 Shekels à 20 Shekels et celui des cours de Thora est passé de 30 Shekels à zéro. En 2020, nous poursuivrons dans cette voie pour vous encourager à fréquenter nos activités culturelles et soulager modestement vos finances.

Au cours de l’année 2019, nous avons pris le temps de bien roder le fonctionnement de notre Conseil d’Administration et du Comité de Programmation. Les élus n’ont jamais sombré dans la routine ou l’autosatisfaction. C’est l’occasion de leur redire merci ,en mon nom personnel et au nom de vous tous. Je me permets aussi de saluer et de remercier notre équipe de volontaires qui contribuent à l’organisation de nos activités.

Au cours de cette même année 2019, nous avons négocié une nouvelle Convention de partenariat avec la Hevra Ironit , une convention qui facilite la poursuite de notre action. C’est un bon accord ; il est perfectible et nous nous emploierons en 2020 à l’améliorer. C’est l’occasion de redire merci au Maire d’Ashdod, le Docteur Yehiel Lasry et au Directeur de la Hevra Ironit, Monsieur Oren Thuil.

Bien sûr, nous avons perdu 3/5 de la disponibilité de Sephora, notre secrétaire. C’est une erreur qui sera corrigée en 2020.

En matière de Communication, nos efforts ont porté sur la diffusion du programme trimestriel dans sa version papier et l’envoi hebdomadaire par mails et par WhatsApp des activités de la quinzaine. Notre programme sera-t-il à nouveau publié, gratuitement , dans la presse francophone locale ? La réponse ne nous appartient pas.

L’année 2020 qui s’ouvre est riche de projets. Il conviendra de les concrétiser par des actes. Nous ne renoncerons à aucun des défis qui nous attendent, pour faciliter votre intégration, pour renforcer cet Espace Francophone que nous avons bâti ensemble et ambitionnons pour demain.

Je termine ce bilan pour saluer la mémoire des amis qui nous ont quitté cette année : le Rabbin Henri Sabbah, Guy Zerbib, Ruth Szmarag, Nelly Sebban, Evelyne Dray, Elyett Bloch. Que mes amis me pardonnent si j’en oublie.

Sur cette note de mémoire, je vous souhaite à tous, membres et amis de l’Espace Francophone, élus, volontaires et partenaires, intervenants, ,enseignants, guides, comédiens, musiciens, une bonne année 2020 en pleine santé, avec prospérité, remplie de joies ,de bonheur et de projets.

Bonne Année à tous !

Jean-Claude BENSOUSSAN